Activités

Le cheval est un monogastrique herbivore non ruminant, l’anatomie de son appareil digestif le rapproche ainsi du lapin. Ses aliments de base sont essentiellement composés d’herbe, de fourrage, de foin et de céréales.

Sa physiologie digestive a pour traits dominants une mastication très efficace, une grande rapidité du transit gastrique, une digestion enzymatique brève mais intense dans l’intestin grêle, une action microbienne prolongée dans les grands réservoirs du gros intestin. Les spécialistes en nutrition animale résument la particularité digestive du cheval par le dicton « Tout le cheval est dans son intestin ».

Les besoins nutritifs d’un cheval au travail sont très variables. Ils sont subordonnés à sa taille, à son poids et à son volume. La race, la situation géographique, le climat, la saison jouent également un rôle dans le rationnement. Cependant, ce sont surtout la nature et l’intensité du travail demandé qui déterminent les besoins énergétiques du cheval.